Fonds Werner Ruegsegger

Identification

1.1 Référence CH NEAVO WER
1.2 Intitulé/analyse Fonds Werner Ruegsegger
1.3 Dates extrêmes 1911-2009
1.4 Niveau de description

Fonds

1.5 Importance matérielle et support  

2 boîtes d'archives

Contexte

2.2 Histoire administrative / Notice biographique

Werner Ruegsegger (1915-2009), est né dans le canton de Zurich, dans une famille d'agriculteurs. Etant le troisième fils, il choisit de quitter le domaine familial et apprend le métier de garnisseur en carrosserie à Zurich. Après avoir exercé à Worblaufen près de Berne, il trouve du travail dans une carrosserie de Neuchâtel, à Vauseyon.

En 1939, Werner Ruegsegger, à la faveur d'un concert de la fanfare de Zollikofen dans laquelle il joue de la clarinette, rencontre Emma Iseli, une jeune nurse bernoise qu'il épouse en 1940 et dont il aura un fils, Jean-Daniel (1947).

Werner Ruegsegger est mobilisé en 1939 mais souhaite continuer à travailler durant ses congés militaires. En raison de la guerre, son employeur manque de travail; il lui suggère de donner des coups de mains à M. Kramer, sellier à Valangin. En 1942, avec l'appui de son père, Werner Ruegsegger parvient à racheter la sellerie Kramer et la maison dans laquelle elle est installée. Son fils y a habité quelque temps. 

Durant plus de cinquante ans, l'atelier de sellerie restaure les garnitures (sièges) de voiture, fabrique des bâches pour petits bateaux, des sièges de carrousel mais également des matelas en crin et occupera jusqu'à trois ouvriers.

Bon accordéoniste, Werner Ruegsegger anime aussi des soirées dansantes dans toute la région et même sur le lac de Neuchâtel. Parfois, le soir, ouvrant les portes de son atelier situé en face de la collégiale de Valangin, il joue pour les passants.

 

 

 

2.5 Modalité d'entrée

Don de M. Jean-Daniel Ruegsegger, Valangin, avril 2011.

Contenu

3.2 Tri et éliminations, règles de conservation

Le fonds donne un petit aperçu d'une vie d'artisan laborieuse  durant la seconde moitié du XXe siècle. Il comprend:

  • deux séries de cahiers: ceux des comptes de la sellerie (1945-1999) et ceux intitulés "Stundenheft" tenus comme des agendas dans lesquels W. Ruegsegger relève ses activités professionnelles et privées, entre 1954 et 2008.
  • un cahier dans lequel il a consigné tous les lieux dans lesquels il a joué de l'accordéon entre 1970 et 1986.
  • des souvenirs personnels (livret de famille, photos, affaires militaires...).
 

3.3 Accroissements

Non.

3.4 Mode de classement

Le fonds est classé.

Conditions d'accès et utilisation

4.2 Accessibilité

Le fonds est accessible sur rendez-vous aux AVO.

4.3 Droit d'auteur, conditions de reproduction

La reproduction ainsi que la publication des documents sont soumises à l'autorisation des AVO.

4.4 Langue des documents

Allemand.

4.6 Instruments de recherche

Inventaire sommaire.

Sources complémentaires

5.1 Localisation des originaux

Non.

5.2 Existence de copies

Non.

5.3 Sources complémentaires dans le service d'archives

Non.

5.4 Sources complémentaires dans d'autres services d'archives

Non.

Notes

6.1 Notes

Les documents sont tous rédigés en allemand mais il s'agit toujours de notes très succintes.

Contrôle de la description

7.1 Note de l'archiviste

La notice a été établie par Jacqueline Rossier et relue par Antoinette Béguin. 



Retour