Discours de la présidente des AVO au finissage de l’exposition du Musée d'histoire de La Chaux-de-Fonds réalisée avec la collaboration des Archives de la vie ordinaire

Ça bouge dans les Montagnes, deux siècles de migrations autour de La Chaux-de-Fonds

22 janvier 2017

Chers amis du Musée d’Histoire de La Chaux-de-Fonds,

Quelle belle aventure nous vivons depuis plusieurs mois avec cette magnifique exposition « Ça bouge dans les Montagnes » ! Au moment où elle s’achève, nous tenons à vous dire combien nous avons été touchés par l’accueil qui nous a été réservé ici, combien nous avons apprécié les séances de préparation, le montage de l’exposition et ensuite les nombreuses animations organisées, que ce soient les visites, les conférences, les lectures ou encore les moments d’échange.
L’Association pour la conservation des Archives de la vie ordinaire (AVO) avec Marie-Paule Droz-Boillat et Jacques Ramseyer, conservateurs, a été particulièrement heureuse de collaborer avec Sylviane Musy et toute son équipe du Musée.
Vous le savez, notre association a pour but de recueillir, conserver, classer, étudier, mettre en valeur et diffuser les documents de toutes sortes qui nous ont été confiés par des familles soucieuses de ne pas voir disparaître de fragiles souvenirs conservés dans des cartons, au fond des armoires, dans des greniers par exemple.
Avec cette exposition nous avons pu travailler de manière originale : utiliser et mettre en valeur nos fonds pour illustrer les grands courants de migrations dans les Montagnes neuchâteloises à travers les témoignages émouvants d’hommes et de femmes « ordinaires » qui ont quitté les Montagnes neuchâteloises ou qui en ont fait leur nouveau port d’attache.
Durant les neuf mois de l’exposition, les nombreux visiteurs qui sont venus ici au Musée d’histoire ne s’y sont pas trompés ! Chacun de ces documents a éveillé en eux une émotion, fait surgir des souvenirs, rappelé des anecdotes ou des récits entendus dans leur famille, ils se sont retrouvés dans tel ou tel personnage évoqué. Merci à Léo et à Georges-Auguste, à Bertha et à Elise, à Albert et à Philippe, à Francesco et à Dimitra, à Paola, à Thérèse et à Lucy, à Jean et à Victor d’avoir laissé une trace de leur vie ; merci à leur famille de nous avoir confié leurs lettres, leurs récits de vie, leurs cartes postales, leurs livres de comptes ou encore leurs récits de voyage. Tous ces « muets » de l’histoire ont montré ainsi combien leur parcours était exemplaire et s’inscrivait dans la Grande Histoire des migrations.
Le succès rencontré par cette exposition auprès d’un public nombreux et varié nous réjouit. Pour le Musée d’Histoire d’abord bien sûr, mais aussi pour notre Association qui a ainsi pu se faire davantage connaître.
Alors, n’oubliez pas : si vous faites des rangements, des classements, si vous videz un galetas, un grenier et que vous tombez sur des documents que vous ne pouvez plus pour une raison ou une autre conserver, mais que vous refusez de voir disparaître, vous savez qu’en faisant appel aux AVO ils seront ainsi sauvés de la « benne fatale » et peut-être mis en évidence dans quelques années lors d’une exposition, d’une lecture, ou au travers d’une publication.
Au nom de Marie-Paule Droz-Boillat et de Jacques Ramseyer, nos conservateurs, du comité de l’Association, je tiens encore à vous dire un chaleureux MERCI pour nous avoir associés à cette exposition. Nous n’oublierons pas les riches moments passés dans ces murs, les belles rencontres et les amitiés nouées !

Antoinette Béguin


ÇA BOUGE DANS LES MONTAGNES ! DEUX SIÈCLES DE MIGRATIONS AUTOUR DE LA CHAUX-DE-FONDS
Une exposition du Musée d’histoire de La Chaux-de-Fonds et des Archives de la vie ordinaire

Pourquoi une exposition sur ce thème ? Le développement des Montagnes neuchâteloises est intimement lié au phénomène de la migration. Or, le Musée d’histoire de La Chaux-de-Fonds, après avoir évoqué le caractère cosmopolite de la ville dans son exposition permanente, souhaitait approfondir cette thématique à travers une exposition temporaire. De leur côté, les AVO désiraient mettre en lumière divers témoignages d’habitants des Montagnes partis s’installer, temporairement ou définitivement, à l’étranger.


Par ailleurs, l’Institut neuchâtelois publiera en novembre 2016 un nouveau cahier intitulé Identités neuchâteloises. Le canton de Neuchâtel au fil de la migration. Même s’il a été réalisé indépendamment de l’exposition, cet ouvrage en constituera un précieux complément.


Le Musée d’histoire de La Chaux-de-Fonds, dans son exposition permanente comme dans ses expositions temporaires, a choisi de donner la parole à celles et ceux qui ont fait et continuent à faire l’histoire de la Ville. Les AVO ont pour but de recueillir les témoignages laissés par les anonymes, de les conserver, de les classer et de les mettre en valeur, afin de donner la parole aux « muets de l’histoire ». Les parcours migratoires abordés dans l’exposition, s’ils se veulent représentatifs de la migration, sont tous liés à des choix individuels ou familiaux : démarche commerciale, goût de l’aventure, misère ou chômage à fuir, aspiration à un avenir meilleur ou simplement différent, histoire d’amour... Ce sont autant d’histoires de vie, qui ont ainsi « dicté » le scénario de l’exposition. On est donc là au cœur de la problématique des AVO.

Voyageurs, horlogers, missionnaires, préceptrices, maçons… L’exposition présente les parcours de gens "ordinaires" qui ont participé aux mouvements migratoires. Objets, documents originaux, photographies, témoignages sonores et interviews filmées relatent des expériences parfois exaltantes, parfois émouvantes, parfois douloureuses ou tout simplement ordinaires. Ces histoires peuvent entrer en résonance avec celles des visiteurs qui, à un moment donné, ont eux aussi "bougé".


L’exposition aborde deux siècles de migrations à travers trois espaces :


1. La première partie s’intéresse à celles et ceux qui partent pour un long voyage ou se fixent à l’étranger. Un nombre appréciable d’habitants de la région ont en effet émigré en Europe, aux Etats-Unis et ailleurs. Cet espace est signalé par l’affiche jaune de l’horaire CFF des trains partant de La Chaux-de-Fonds.


2. La deuxième section traite de l’arrivée des migrants dans les Montagnes neuchâteloises, qui ont été depuis le 18e siècle une terre d’immigration, ouverte vers l’extérieur. Cet espace est signalé par l’affiche blanche de l’horaire CFF des trains arrivant en gare de La Chaux-de-Fonds.


3. Un lieu central évoque la migration actuelle. Les personnes retenues pour cet espace ont en commun de s’être expatriées ou d’avoir immigré depuis moins de quinze ans. Elles illustrent ce double mouvement de départs et d’arrivées qui caractérise la migration. Leurs témoignages sont présentés dans des interviews filmées.


L’exposition offrira en même temps une expérience émotionnelle à travers les récits de gens "ordinaires" qui ont participé à ces mouvements migratoires. Des bornes d’écoute permettront d’entendre des extraits de textes relatant des expériences parfois exaltantes, parfois émouvantes, parfois douloureuses ou tout simplement… ordinaires. Des photographies, des documents originaux, des objets, des interviews filmées donneront l’occasion au visiteur de pénétrer dans l’intimité des migrants.


Des visites guidées (gratuites) sont prévues les dimanches 29 mai, 28 août, 25 septembre, 23 octobre, 27 novembre 2016 et 15 janvier 2017. Les membres des AVO y sont cordialement invités.


Par ailleurs, diverses animations sont prévues autour de l’exposition. Parmi celles-ci,

a) le mercredi 8 juin à 20h15, au Musée d'histoire : une conférence de notre ancienne conservatrice

Jacqueline Rossier : Trois femmes, trois destins de migrantes

b) « AH ! JE VOUDRAIS BIEN VOUS VOIR SEULEMENT UNE MINUTE… » : deux séances de lecture de lettres d'émigrés issues des fonds des AVO

• Le samedi 29 octobre, à 17h15, au Musée d’histoire : lecture de lettres de Jean Baillod et de Philippe Macchi.
• Le mercredi 9 novembre à 18h15, au Musée d’histoire : lecture de lettres de Charles et Eugène Wille, Henri Meyer, Lucy Schneider et Thérèse Hoffmann.
L’entrée est libre.

      
[mh_flyer2.jpg]
Cliquez pour agrandir



Expositions


Bien qu'exerçant essentiellement des activités de l'ombre, les AVO saisissent toutes les occasions pour présenter les fonds qu'elles collectent: journaux personnels, récits de vie, correspondances familiales, corresponsances amoureuses, carnets de voyages, agendas, acquisitions récentes...

Au Château et musée de Valangin: du 1er mars- au 27 octobre 2013, l'exposition QUE RESTE-T-IL DE NOS AMOURS? Souvenirs de mariages, créée en 2011 au Val-de-Travers, était visible dans une toute nouvelle version.

Inspirée des cartes postales, billets doux, correspondances, petits souvenirs ou secrets, tellement précieux et fondateurs pour ceux qui les détiennent, mais aussi des traces des épreuves passées: faire-part, factures...

Ces objets fragiles sauvés de la destruction, par choix ou par hasard, livrent mille informations sur une histoire qui s'éloigne de l'individu pour tendre vers l'universel.

Voir aussi:  Activités / Galerie de photos et Activités / Lectures - spectacles : "Une petite flamme en moi s'est allumée..."

      
[13623773621361780713ccf25022013_00001.jpg]
Cliquez pour agrandir



  • en 2011:  QUE RESTE-T-IL DE NOS AMOURS? Souvenirs de mariages, à la Pension Beauregard, (Musée du Val-de-Travers), Grand-Rue 10, Fleurier.  

 


  • en 2008-2009: VOS SOUVENIRS SONT NOTRE MEMOIRE, à la Bibliothèque publique et universitaire de Neuchâtel à l'occasion du 5e anniversaire de l'association.
  • en 2007, à la Foire du Livre du Locle et lors de la Journée nationale des Portes ouvertes des archives.
  • en 2006, DES NEUCHATELOIS ET DES NEUCHATELOISES VENUS D'AILLEURS, à l'Office de la Statistique de Neuchâtel où les AVO se sont associées aux manifestations mises sur pied par le canton de Neuchâtel sur le thème de l'intégration, dans le cadre de Neuchàtoi. Elles y présentaient des témoignages de Neuchâtelois d'origine étrangère, Français, Italiens, notamment.

Aperçu des expositions: cf. Galeries de photos


      
[1278914849bpun_avo_affiche_43x61cm.jpg]
Cliquez pour agrandir