Fonds Billeter-Neeser

Identification

1.1 Référence CH NEAVO BIN
1.2 Intitulé/analyse Fonds Billeter-Neeser
1.3 Dates extrêmes 1937-1953
1.4 Niveau de description

Fonds.

1.5 Importance matérielle et support  

1 fourre cartonnée.

Contexte

2.2 Histoire administrative / Notice biographique

Jean-René Billeter (1910-1978) était le fils de Hans (1880-1930), directeur de l'Ecole de commerce de Neuchâtel et de Hélène, née Perrenoud (1880-1950). Jean-René eut deux frères: Maurice-Edgar (1912-2000), architecte et Pierre-Alexis dit Alex (1914-1983), graphiste et dessinateur. Il épousa en 1938, Anne-Marie Neeser (1911-2006), fille de Maurice (1883-1955), pasteur et professeur de théologie à l'Université de Neuchâtel et de Marguerite, née Morel (1885-1982). Les trois frères et soeurs d'Anne-Marie furent: Lucienne (1913-2003), Pierre (1916-2000) responsable au service des ventes dans diverses entreprises et Jacques (1921-1944). Jean-René et Anne-Marie eurent trois enfants : Jean-François (1939), Marie-Claire (1942) et Anne-Geneviève (1943).

Au terme de ses études de chimie à Zurich et Paris, Jean-René s'installa en 1937 à Bâle, pour entrer dans l'entreprise chimique de la CIBA. Il y accomplit une carrière de chercheur et de membre de la direction. Par ailleurs, il gravit les échelons militaires jusqu'au grade de lieutenant-colonel. Anne-Marie de son côté, obtint un diplôme de piano au Conservatoire de musique de Neuchâtel. Après un séjour passé à Vienne, elle enseigna le piano dans la région neuchâteloise pendant quelques années. En 1938, elle se maria et rejoignit Jean-René à Bâle. Par la suite, elle se consacra à son rôle de mère de famille, tout en attachant, sa vie durant, beaucoup d'importance à la musique, à sa paroisse protestante et à de nombreuses activités parmi les Romands de Bâle.

Notice établie par une des filles du couple Billeter.

2.5 Modalité d'entrée

Don de Mme Anne-Geneviève Billeter, Chêne-Bougeries, 2011.

Contenu

3.1 Présentation du contenu

Le fonds est composé essentiellement de factures relatives au mariage d'Anne-Marie Neeser d'Auvernier avec Jean-René Billeter, en 1938 et à l'installation du jeune couple à Bâle où le mari travaille comme chimiste chez Ciba tandis qu'Anne-Marie donne des leçons de piano.

Il convient de signaler qu'Anne-Marie Billeter-Neeser, fille du pasteur Maurice Neeser d'Auvernier, était la sœur de Lucienne Vouga-Neeser dont les archives relatives à son mariage avec Daniel Vouga (factures, listes de cadeau...) ont été données aux AVO en 2005 (cf. Fonds Daniel et Lucienne Vouga).

Anne-Marie est la première des deux sœurs à se marier. Lorsque sa cadette se marie à son tour, elle fera profiter sa sœur de son expérience en matière d'achats et d'installation. On peut ainsi remarquer qu'elle lui a prêté ou donné sa propre liste de cadeaux; il s'agit d'une liste manuscrite que Lucienne a conservée et qui se trouve par conséquent dans le fonds Vouga. Comme sa sœur, Anne-Marie a gardé les factures et les récépissés des paiements relatifs aux achats effectués à l'occasion de son mariage puis à l'occasion de la naissances de ses enfants.

Une partie des factures émane de commerces neuchâtelois, l'autre plus importante, provient de commerces bâlois. Celles de Neuchâtel datent d'avant le mariage; celles des commerces bâlois s'étalent de mai 1938 à décembre 1943.

L'intérêt des factures neuchâteloises réside dans le fait qu'elles rappellent l'existence de commerces en activité à Neuchâtel en 1938. Une observation semblable pourrait bien sûr se faire à partir des factures bâloises; ce que nous renonçons à faire, car hors de notre champ d'activité. Par contre, pour donner du sens à cette partie du fonds, nous avons choisi de les regrouper par types d'achats (meubles, vaisselle, tapis...) ce qui donne un aperçu du cadre de vie d'un jeune couple de cette époque.

De même que dans le Fonds Daniel et Lucienne Vouga, les factures donnent des renseignements quant aux prix ainsi qu'aux commerces neuchâtelois aujourd'hui disparus.

Dans les deux fonds, on peut également observer que les factures ont toutes été payées très rapidement, ainsi que l'attestent les récépissés soigneusement conservés avec les factures.

 

3.3 Accroissements

Non.

3.4 Mode de classement

Le fonds a été classé selon le principe suivant: les factures ont été inventoriées par commerces et dans l'ordre chronologique. Elles permettent, par exemple, d'observer qu'Anne-Marie Neeser a constitué son trousseau à Neuchâtel et que plupart des autres achats ont été faits à Bâle, avant et tout de suite après le mariage.

Conditions d'accès et utilisation

4.2 Accessibilité

Le fonds est accessible sur rendez-vous.

4.3 Droit d'auteur, conditions de reproduction

La reproduction ainsi que la publication des documents sont soumises à l'autorisation des AVO.

4.4 Langue des documents

Français et allemand.

4.6 Instruments de recherche

Inventaire détaillé.

Sources complémentaires

5.2 Existence de copies

Non.

5.3 Sources complémentaires dans le service d'archives

CH AVO DLV: Fonds Daniel et Lucienne Vouga.

Notes

6.1 Notes

Certains documents ont été exposés dans le cadre de l'exposition QUE RESTE-T-IL DE NOS AMOURS? Souvenirs de mariages, au Musée régional du Val-de-Travers, Fleurier, août 2011.

Contrôle de la description

7.1 Note de l'archiviste

La notice a été établie par Jacqueline Rossier et relue par Antoinette Béguin.

7.3 Date(s) de la description

5 décembre 2011.



Retour