Fonds Frochaux-Muriset

 Plan de classement et Inventaire du fonds. pdf  (127 Ko)


Charles Frochaux et sa fille Marcelle devant la pharmacie Frochaux de Boudry, début XXe s.

Identification

1.1 Référence CH NEAVO FRM
1.2 Intitulé/analyse Fonds Frochaux-Muriset
1.3 Dates extrêmes 1613-2009
1.4 Niveau de description

Fonds

1.5 Importance matérielle et support  

4 boîtes d'archives

Contexte

2.2 Histoire administrative / Notice biographique

Jean-Bernard Frochaux, décédé le 11.12.2009, a été pharmacien à Boudry puis à Colombier. Il était le fils de Charles-Maurice-Luc Frochaux (1875-1956), pharmacien à Allau (SH) puis à Boudry, et de Blanche Muriset (1874-1965) du Landeron.

Blanche Muriset était la fille de Eloi Muriset (1836-1923) qui, après des études de médecine à Strasbourg et à Würzburg, fut médecin à Tramelan puis au Landeron. Certains documents conservés attestent que Charles et son beau-père Eloi ont été actifs dans leurs paroisses catholiques respectives: Colombier pour Charles Frochaux, Tramelan et Le Landeron pour Eloi Muriset. Ils se sont aussi impliqués dans la vie des sociétés locales.

Les documents administratifs conservés dans le Fonds Frochaux-Muriset permettent de retrouver la trace d'ancêtres de ces deux familles du Landeron et de certains de leurs alliés, jusqu'au XVIIe siècle.

2.4 Historique de conservation

Les documents ont vraisemblablement été réunis et conservés par Charles Frochaux puis par son fils Jean-Bernard, à son domicile de la rue César-d'Yvernois, à Colombier.

2.5 Modalité d'entrée

Don de M. et Mme Lucien Frochaux, fils et belle-fille de Jean-Bernard Frochaux, en juin  2010.

Contenu

3.1 Présentation du contenu

Le fonds comprend des archives familiales fort diverses, provenant des branches Frochaux et Muriset du Landeron.

Il se compose de nombreux  documents administratifs tels que des actes successoraux, des jugements, des quittances, des journaux de comptes mais également de correspondances professionnelles et familiales. L'une, particulièrement importante, datant de la première moitié du XIXe siècle, a été échangée entre les membres de la famille de Jean-Baptiste Frochaux (1766-1848), maître-bourgeois et notaire au Landeron, l'autre provient du docteur Eloi Muriset et de son entourage.

Le fonds est complété par deux cahiers de relevés météorologiques, établis entre 1892 et 1901 à Tramelan et au Landeron et un grand "guide-répertoire" pour l'entretien et la bonne conduite d'un jardin potager (début du XIXe siècle). 

Des extraits d'arbres généalogiques permettent de reconstituer les filiations Frochaux et Muriset.

3.3 Accroissements

Le fonds est fermé.

3.4 Mode de classement

Le fonds est classé.

Conditions d'accès et utilisation

4.2 Accessibilité

Le fonds est accessible sur rendez-vous.

4.3 Droit d'auteur, conditions de reproduction

La reproduction ainsi que la publication des documents sont soumises à l'autorisation des AVO.

4.4 Langue des documents

Français.

4.6 Instruments de recherche

Inventaire détaillé par secteurs et assorti de notes détaillées.

Sources complémentaires

5.1 Localisation des originaux

Les arbres généalogiques très complets des deux familles restent en possession de M. L. Frochaux et de son fils Nicolas. 

5.2 Existence de copies

Non.

5.3 Sources complémentaires dans le service d'archives

cf. CH AVO DAC: Fonds Daniel-Albert Chable (concernant la pharmacie de Colombier dont Jean-Bernard Frochaux fut propriétaire à partir de 1958.)

5.4 Sources complémentaires dans d'autres services d'archives

Eloi Muriset, Der Schmerz, Becker, Würzburg, 1866. Bibliothèque publique et universitaire de Neuchâtel. 

5.5 Bibliographie

Non.

Contrôle de la description

7.1 Note de l'archiviste

La description a été établie par Jacqueline Rossier et relue par Antoinette Béguin.

7.3 Date(s) de la description

août-novembre 2010.



Retour