Fonds De Perrot Bernard et Henriette

Identification

1.1 Référence CH NE AVO PEB - no 132 B
1.3 Dates extrêmes 1900-2014
1.4 Niveau de description

Fonds

1.5 Importance matérielle et support  

19 boîtes d'archives

Contexte

2.2 Histoire administrative / Notice biographique

Bernard de Perrot (1873-1960), né à Areuse le 28 mars 1873, est le troisième fils du colonel Louis de Perrot. Il épouse Henriette de Montmollin (1874-1941) le 22 mars 1899. Le couple a cinq enfants (un sixième est décédé à l’âge de deux mois) : Raymond (1900-1925), Cyrille (1901-2001) qui épouse Aymon de Mestral, écrivain, Monique (1905-1989) qui épouse Alfred Perregaux, notaire, Valérie (1909-2004) qui épouse Louis Secrétan, pasteur, et Blaise (1911-1982) qui épouse Amy de Montmollin.

Bernard de Perrot devient le 21e pasteur de la famille, après des études à la Faculté de théologie de l’Eglise protestante indépendante, à Neuchâtel. Consacré le 13 juin 1900, il s’est marié un an plus tôt avec Henriette de Montmollin, dite Riquette. Celle-ci est la fille du pasteur Pierre de Montmollin et de Berthe, née de Rougemont. Elle le secondera activement dans son ministère. Après avoir officié à Châteaugay, puis à Riom, Bernard de Perrot est pasteur de Clermont-Ferrand de 1900 à 1907, de Florac entre 1907 et 1914, et enfin d’Alès entre 1914 et 1921. A partir de cette date et jusqu’à sa retraite, qu’il passera à Cernier, Bernard de Perrot est mandaté par la Mission intérieure de France pour des campagnes d’évangélisation en France, en Belgique, en Suisse et aux Etats-Unis, qu’il anime en s’inscrivant dans la tradition du Réveil chrétien. Il écrit nombre d’articles pour le Journal de la Mission intérieure de France et publie divers ouvrages : Un Soldat chrétien (1927), un livre co-écrit avec sa femme et consacré à leur fils Raymond, mort en 1925 au Maroc au cours d’une campagne contre Abd-el-Krim, Légendes, contes et anecdotes (1938), Les plus belles pages de Luther (1955), etc.

Blaise de Perrot (1911-1982), épouse le 11 mars 1939 Amy de Montmollin (1918-2014). Elle est la fille du docteur Emer de Montmollin et d’Antoinette de Boyve. Le couple a quatre enfants : Anne [de Tribolet], Alain, Geneviève [Mühlemann] et Olivier. Blaise de Perrot est né à Florac (Lozère). Il passe son enfance et son adolescence à Alès, avant de réussir son baccalauréat à Montpellier. Il effectue ses études de théologie à la Faculté de théologie de l’Eglise protestante indépendante, à Neuchâtel. Après avoir été pasteur durant un an en France, à Quiévrechain (dans le département du Nord), il exerce son ministère aux Planchettes durant la guerre avant de devenir, pour 29 ans, le pasteur de Colombier. A sa retraite (prise en 1976), il officie encore à Moutier-Grandval et à La Chaux-de-Fonds.

Raymond de Perrot (1900-1925). Le premier fils de Bernard et Henriette de Perrot connaît un destin particulier. Après avoir étudié au lycée d’Alès, le jeune homme rêve de faire une carrière militaire. En pleine guerre, il opte pour la France et suit l’école militaire de Saint-Cyr. Au lendemain de l’Armistice, il est envoyé sur la Marne puis, en 1919, à Salonique et en Bulgarie. Devenu lieutenant, il passe ensuite en Algérie puis au Maroc, dans les troupes d’occupation. Vaillant, intrépide, passionné, Raymond de Perrot était guidé par un grand idéal de pureté morale. Le 11 juillet 1925, il meurt au combat. Quelques mois après son décès, ses parents publient le livre Raymond de Perrot Un Soldat chrétien, inspiré des innombrables lettres de leur fils à sa famille et du journal intime de celui-ci.

2.4 Historique de conservation

En été 2018, un ensemble de pièces a été donné aux AVO par Mme Anne de Tribolet – de Perrot. En novembre 2018, ce dépôt a été complété par le don de plusieurs cartons d’archives familiales concernant la famille de Perrot. D’abondantes correspondances, des carnets, des journaux intimes et des photographies, qui se trouvaient dans une malle donnée par la famille au Château et musée de Valangin (cf. ci-dessous), ont été transmis aux AVO en décembre 2018. Un dernier lot de pièces a été reçu en juin 2020. Tous ces écrits étaient conservés dans la maison du Dr Emer de Montmollin , dernier domicile de Blaise et Amy de Perrot à Chez-le-Bart.

Par ailleurs un vaste ensemble d’objets provenant de cette même maison d’Emer de Montmollin a été confié au Château et musée de Valangin. Il s’agissait de vêtements (des familles Colomb et de Boyve), de différents objets médicaux et de la vie ordinaire ainsi que d’une centaine de lots de vues pour lanternes de projection (chaque lot comprenant en moyenne une quarantaine de plaques photographiques). Ces vues étaient utilisées par Bernard et Henriette de Perrot pour leurs tournées d’évangélisation. L’ensemble comprenait aussi une malle (dont le contenu a été transféré aux AVO).

Une loquette (bateau à fond plat), provenant toujours de la maison familiale de Chez-le-Bart, a été donnée au Musée de la pêche à Bevaix.

Le fonds Bernard et Henriette de Perrot (no 132 B) est lié, par son historique de conservation, au fonds Emer de Montmollin (no 132 A), issu de la même demeure.

2.5 Modalité d'entrée

Dépôt de Mme Anne de Tribolet, Neuchâtel, et du Château et musée de Valangin, en juillet, novembre et décembre 2018. Des compléments au fonds ont encore été versés en juin 2020.

Contenu

3.1 Présentation du contenu

Ce fonds très riche et intéressant contient de nombreuses correspondances familiales.
Le fonds comporte aussi 26 cahiers de résumés des lectures de Bernard de Perrot, des notes servant de base à des prédications, des notes de voyage, le journal personnel de Raymond de Perrot, des notes de Blaise de Perrot, un récit de voyage (1965) et un dossier lié à des voyages en Terre Sainte et en Turquie d’Asie organisés par le pasteur Blaise de Perrot (1963, 1965, 1969), des papiers divers. Des photographies complètent le fonds.

3.3 Accroissements

Accroissements possibles.

3.4 Mode de classement

Le fonds est classé.

Conditions d'accès et utilisation

4.2 Accessibilité

Le fonds sera accessible sur rendez-vous aux AVO dans les délais fixés par la famille de Perrot (seules les pièces les plus anciennes seront consultables, moyennant l’accord préalable de la famille).

4.3 Droit d'auteur, conditions de reproduction

La reproduction ainsi que la publication des documents sont soumises à l’autorisation de la famille, ainsi que des AVO.

4.4 Langue des documents

Français. Quelques pièces sont en anglais.

4.6 Instruments de recherche

Inventaire détaillé

Sources complémentaires

5.4 Sources complémentaires dans d'autres services d'archives

Archives de l’Etat de Neuchâtel : fonds Famille de Perrot.
Château et musée de Valangin : objets provenant de la maison de Chez-le-Bart.

5.5 Bibliographie

DE PERROT Bernard et Henriette, Un soldat chrétien, Raymond de Perrot (1900-1925), Lausanne : Spes, 1926 / Neuchâtel : Editions du Chêne, 1927 [ouvrage rédigé entre autres sur la base du journal intime et de la correspondance de Raymond de Perrot adressée à ses parents].

Contrôle de la description

7.1 Note de l'archiviste

La description a été établie par Jacques Ramseyer et Jacqueline Rossier, et relue par M. Olivier de Perrot.

7.3 Date(s) de la description

Juin 2020 et février 2021.



Retour