Fonds Nelly Grossenbacher

Identification

1.1 Référence CH NEAVO NGR
1.2 Intitulé/analyse Fonds Nelly Grossenbacher
1.3 Dates extrêmes 1927-1996
1.4 Niveau de description

Dossier

1.5 Importance matérielle et support  

1 fascicule de 45 pages A4. Texte manuscrit photocopié.

Contexte

2.2 Histoire administrative / Notice biographique

Nelly Grossenbacher (Gobbo) est née à Couvet en 1922, d'une mère suisse et d'un père italien. Suite au décès de sa femme en 1927, le père place ses cinq enfants à l'Orphelinat Borel à Dombresson. Il refait sa vie en France et délaisse peu à peu ses enfants qui passent une enfance et une adolescence douloureuses dans l'institution. Après des années de brimades tant à l'orphelinat que chez les particuliers où elle est ensuite placée comme employée à tout faire, l'adolescente Nelly Gobbo trouve une place chez un couple de pharmaciens biennois qui lui font acquérir une formation d'aide en pharmacie. A Bienne, elle épouse M. Grossenbacher. Le couple n'aura pas d'enfants. Au moment du dépôt de son texte, Nelly Grossenbacher habitait encore à Bienne, 13 rue Scholl.

2.4 Historique de conservation

Une copie du récit de N. Grossenbacher avait été confiée à Mme Dominique Baumann. Cette jeune collaboratrice occasionnelle du Journal du Jura avait rencontré l'auteure et fait paraître des extraits de son autobiographie dans ce journal. Etudiante du prof. Ph. Henry, D. Baumann a signalé l'existence de ce récit aux AVO.

2.5 Modalité d'entrée

Don de Mme N. Grossenbacher, suite à une rencontre à son domicile.

Contenu

3.1 Présentation du contenu

Il s'agit d'un récit autobiographique rédigé à près de 80 ans dans lequel l'auteure raconte, sans les enjoliver, les années passées à l'orphelinat Borel de Dombresson avec ses trois frères et sa soeur, à la suite de la mort de leur mère en 1927. Le récit évoque de façon poignante, la solitude des petits orphelins, les brimades, les humiliations et les châtiments corporels dont ils sont victimes puis les placements successifs dès l'adolescence avec leur cortège de mauvais traitements. Le récit s'achève le 1er avril 1943, date de l'entrée de Nelly en fonction chez des pharmaciens biennois qui lui accordent leur confiance, la respectent et la paient correctement tout en lui donnant une formation d'aide en pharmacie.

3.3 Accroissements

Fonds fermé.

3.4 Mode de classement

Le fonds est classé.

Conditions d'accès et utilisation

4.2 Accessibilité

Le fonds est accessible sur rendez-vous aux AVO.

4.3 Droit d'auteur, conditions de reproduction

La reproduction ainsi que la publication des documents sont soumises à l'autorisation des AVO.

4.4 Langue des documents

Français.

4.6 Instruments de recherche

Aucun.

Sources complémentaires

5.1 Localisation des originaux

Au domicile de l'auteure.

5.2 Existence de copies

Auprès de M. Pierre-Arnold Borel (cousin de N. Grossenbacher), généalogiste à La Chaux-de-Fonds ainsi qu'à la Bibliothèque de la Ville de La Chaux-de-Fonds et à la Bibliothèque nationale à Berne.

5.3 Sources complémentaires dans le service d'archives

Non.

5.5 Bibliographie

Yoan Veya et Jean Prétôt, Exemples de récits de vies "ordinaires" Fonds : Emilie Tissot-Sutter, Nelly Grossenbacher, Maurice Girardin, Denise Aeschlimann. Séminaire II : L’individu et l’histoire. Théories et pratique de la biographie. Prof. Ph. Henry, Institut d'histoire de l'Université de Neuchâtel, 2007.

Notes

6.1 Notes

Le document de N. Grossenbacher a été exposé lors de l'exposition Des Neuchâtelois et des Neuchâteloises venus d'ailleurs, à l'Office Fédéral de la Statistique, organisée dans le cadre des manifestations Neuchàtoi, mai-nov. 2006.

Contrôle de la description

7.1 Note de l'archiviste

La description a été établie par Jacqueline Rossier et relue par Antoinette Béguin.

7.3 Date(s) de la description

12 avril 2005.



Retour