Fonds De Dardel Amiod

 e_dardel_inventaire_pdf.pdf  (312 Ko)

Identification

1.1 Référence CH NE AVO DAA
1.3 Dates extrêmes 1974-2013
1.4 Niveau de description

Fonds

1.5 Importance matérielle et support  

2 boîtes d'archives

Contexte

2.2 Histoire administrative / Notice biographique

Amiod de Dardel est le fils aîné de Louis de Dardel (1899-1963) et Françoise de Dardel, née de Montmollin (1913-2016). Louis Axel Otto de Dardel, ingénieur civil EPFZ, écrivain et artiste à ses heures, est lui-même le fils d’Otto de Dardel (1864-1927), journaliste et homme politique – il est conseiller national de 1917 à 1927, et d’Anna Maria Lovisa (dite Vivi) Burén (1866-1958). Louis et Françoise de Dardel ont six enfants : Amiod de Dardel (1933-2013), Aymone Marie-Louise de Dardel - qui épouse Gilbert de Rougemont, Catherine Marianne de Dardel (1939-2013) – qui épouse Pierre Zuber, Anne-Françoise de Dardel – qui épouse Jean Touraine, Benoît de Dardel, Jacqueline de Dardel (1945-2017).

Marc Amiod de Dardel est né à Neuchâtel le 29 octobre 1933. Il épouse, le 16 mai 1959, Marguerite Eveline Rey (1930-2002). Le couple a deux fils : Philippe de Dardel (né en 1960) et Christophe de Dardel (né en 1962). Amiod de Dardel est décédé de complications respiratoires à Neuchâtel le 17 mars 2013.
Licencié en droit en 1956, avocat et notaire à Neuchâtel, Amiod de Dardel est aussi membre du Parti libéral, conseiller général de sa ville et député au Grand Conseil neuchâtelois de 1973 à 1989. Il préside la Chambre immobilière neuchâteloise et, de 1994 à 1998, la Fédération romande immobilière. A l’armée, il occupe le grade de capitaine d’artillerie.

Amiod de Dardel est un homme d’engagement : membre actif de diverses sociétés (il exerce par exemple la charge d’intendant de la Fondation de l’Hôpital Pourtalès), il préside entre autres l’Association neuchâteloise des skieurs de fond et de randonnée (Neuchâtel Ski de fond) de 1978 à 1996. Après avoir pris sa retraite en 2004, il accepte la présidence d’Achema, une association d’entraide pour le développement de la région d’Atar en Mauritanie. Grand marcheur, il sera un membre actif des jeudistes du Club Alpin Suisse. Ayant une âme d’organisateur, il met sur pied à plusieurs reprises les rencontres de ses anciens camarades de baccalauréat de l’année 1951 ainsi qu’une grande réunion de la famille Dardel à Marin et Saint-Blaise, qui rassemble 420 participants en 1999.

2.4 Historique de conservation

Le fonds était conservé par M. Amiod de Dardel dans son appartement de Neuchâtel.

2.5 Modalité d'entrée

Don de MM. Philippe et Christophe de Dardel, Genève, en été 2014.

Contenu

3.1 Présentation du contenu

Huit agendas tenus de 2004 à 2011, des notes de voyages prises entre 2003 et 2009, le résumé d’une fête de famille à Rudolfingen en 2009, un relevé météo effectué aux Planches, sur les hauts de Dombresson, où la famille possède une maison (hiver 1971-1972), des notes de lecture, des documents concernant la volée de baccalauréat d’Amiod de Dardel (1951). Le fonds comprend aussi une correspondance médicale et des rapports médicaux entre 2008 et 2011, des notes personnelles liées à la santé d’Amiod de Dardel (dont un journal rédigé à l’Inselspital).

Les agendas, les notes de voyages et les dossiers médicaux couvrent les dernières années de vie d’Amiod de Dardel.

La note d’introduction du premier agenda (2004) laisse entendre qu’Amiod de Dardel se livre là à un exercice nouveau pour lui :
Ce petit livre, commandé par téléphone en février (…) conçu pour être un agenda (et acquis comme tel) a une autre vocation : celle d’être mon bloc-notes journalier, pour noter en vrac et jour après jour activités, impressions et, pourquoi pas, réflexions.
Est-ce une façon de lutter contre l’écoulement du temps ? Peut-être, et sans doute ! C’est aussi une contre-offensive à l’affaiblissement de la mémoire. C’est remettre en vigueur un exercice personnel salutaire, celui de l’écriture, qui bénéficie d’une disponibilité retrouvée. C’est beaucoup de choses, et d’abord : c’est un miroir de l’âme. (La Forclaz, 6 mars 2004)

2004 correspond à la retraite professionnelle d’Amiod de Dardel. Si les annotations sont lacunaires au début, elles augmentent assez rapidement dès la fin du mois de février et contiennent de plus en plus d’informations. Amiod de Dardel relève des faits, des événements, des rencontres, des lectures, ses balades dans la région… Il fait de nombreuses remarques sur la météo. La dernière entrée de l’agenda date du 17 novembre 2011, balade du côté de La Ferme Modèle : Il faudra passer par là à Pentecôte.

Les pages blanches portent souvent la mention : Notes de voyages, qui ne sont pas reportées mais ont été conservées séparément. Ces voyages sont très variés : en Suisse, en Europe (Rome, Vercors, Pologne et Tchéquie), en Libye et Egypte, en Birmanie, en Syrie…

3.3 Accroissements

Le fonds est fermé.

3.4 Mode de classement

Le fonds est classé.

Conditions d'accès et utilisation

4.2 Accessibilité

Le fonds est accessible sous conditions (accord des ayants-droit requis) sur rendez-vous aux AVO.

4.3 Droit d'auteur, conditions de reproduction

La reproduction ainsi que la publication des documents sont soumises à l'autorisation des AVO

4.4 Langue des documents

Français

4.6 Instruments de recherche

Inventaire sommaire

Contrôle de la description

7.1 Note de l'archiviste

La description a été établie par Jacques Ramseyer et relue par Jacqueline Rossier.

7.3 Date(s) de la description

Novembre 2017.



Retour