Fonds Saintraint Antoine

Identification

1.1 Référence CH NE AVO ASA
1.3 Dates extrêmes 1917-1918
1.4 Niveau de description

Fonds

1.5 Importance matérielle et support  

1 chemise d’archives

Contexte

2.2 Histoire administrative / Notice biographique

Antoine Saintraint ( ? – ? ), docteur en droit, est un avocat de Namur fait prisonnier par l’armée allemande en 1914. Après trois années de captivité, notamment au camp de prisonniers de Stuttgart 2, il est interné en Suisse et chargé à l’Université de Neuchâtel d’un cours de droit commercial belge dès le semestre d’été 1918.

Après la fin de la guerre, Antoine Saintraint aura une étude d’avocat à Namur. Son fils Antoine Saintraint (Namur, 28 mars 1927 – Anderlecht, 5 mai 1996) sera administrateur territorial au Congo belge de 1951 à 1960, député de 1961 à 1968. Il travaillera ensuite au service de la coopération belge au développement et terminera sa carrière comme ambassadeur auprès de la FAO.

2.4 Historique de conservation

Le fonds a été conservé par la fille d’Antoine Saintraint, Mme Jacqueline Knobel-Saintraint.

2.5 Modalité d'entrée

Don en 2014 de Mme Jacqueline Knobel, à Winterthur.

Contenu

3.1 Présentation du contenu

Le fonds contient quatre lettres écrites par Antoine Saintraint entre le 4 août 1917 et le 14 juin 1918 ; trois à sa sœur en Belgique suite au décès de leur père le 20 juillet 1917, une à un professeur de l’Université de Louvain qui l’avait recommandé au professeur Junod de l’Université de Neuchâtel. Les deux premières lettres sont écrites du Kriegsgefangenenlager Stuttgart 2, les deux autres de Neuchâtel.

S’y ajoute une lettre du 23 mai 1918 d’Emmanuel Junod, secrétaire de l’Université de Neuchâtel, annonçant au secrétaire de l’Université de Louvain la nomination d’Antoine Saintraint, dont il se félicite. Le professeur Junod y relève aussi la présence à Neuchâtel d’un ami d’Antoine Saintraint, le jeune avocat Paul van Zeeland (1893-1973), futur premier ministre belge (de 1935 à 1937). Une copie de l’acte de nomination d’Antoine Saintraint par le Conseil d’Etat neuchâtelois, en date du 26 mars 1918, est ajoutée au dossier.

3.3 Accroissements

Le fonds est fermé.

3.4 Mode de classement

Le fonds est classé.

Conditions d'accès et utilisation

4.2 Accessibilité

Le fonds est accessible sur rendez-vous aux AVO.

4.3 Droit d'auteur, conditions de reproduction

La reproduction ainsi que la publication des documents sont soumises à l'autorisation des AVO

4.4 Langue des documents

Français

Contrôle de la description

7.1 Note de l'archiviste

La description a été établie par Jacques Ramseyer et relue par Jacqueline Rossier.

7.3 Date(s) de la description

Novembre 2017.



Retour