Fonds Korber Josef

Identification

1.1 Référence CH NE AVO JKO
1.3 Dates extrêmes 1939-2008
1.4 Niveau de description

Fonds

1.5 Importance matérielle et support  

1 demi-boîte d'archives

Contexte

2.2 Histoire administrative / Notice biographique

Josef Aloïs Korber est né le 8 août 1920 et décédé le 13 janvier 2009. Ses parents, Aloïs Korber et Theresa Vogt, d’origine autrichienne, sont installés à Saint-Gall quand Aloïs Korber, maçon décède d’un accident de travail sur un chantier de Schaffhouse. Josef n’a alors que deux ans, sa sœur Margaretha (dite Gret) quatre. Leur mère, privée de toute protection sociale, travaille dur pour assurer un avenir à ses deux enfants. Elle-même avait eu douze frères et sœurs, dont beaucoup étaient morts durant la Première Guerre mondiale. Sentant un nouveau conflit approcher, elle acquiert la naturalisation suisse pour son fils afin de lui éviter d’être mobilisé dans l’armée allemande (l’Autriche ayant été annexée par Hitler en 1938).

Josef Korber, qui aurait voulu devenir architecte, devait gagner sa vie. Il entame donc un apprentissage d’employé de banque au siège de Saint-Gall de la Société de Banque Suisse (SBS). Il fera toute sa carrière à la SBS (fusionnée peu de temps avant sa retraite avec l’UBS), y devenant au début des années 1960 fondé de pouvoir. Chargé de convoyer de l’or à la succursale de Neuchâtel, Josef Korber emménage dans cette ville à fin février 1943.

Josef Korber est membre entre autres de la Société de tir « Les Armes de guerre » de Neuchâtel-Serrières et du Club Alpin Suisse. Passionné de montagne et de nature, il passe beaucoup de temps dès 1965 à Zuoz (GR). Il a comme hobby la photographie et effectue notamment de nombreuses prises de vue de fleurs de montagne, ainsi que de ses voyages (qu’il aura l’occasion d’exposer dans le cadre de la SBS). Il tourne aussi des films 8 mm sur ses vacances en famille et projette parfois chez lui des courts-métrages de Disney à l’intention des enfants de son quartier. Grand amateur de jeux de cartes, c’est aussi un lecteur assidu, qui se passionne notamment pour l’histoire romaine. Il aime voir des expositions de peintures et collectionne des tableaux d’artistes de la région (Janebé, Theynet…).

Josef Korber réside successivement à la rue de la Rosière, puis à la rue de Sainte-Hélène 30, enfin à la Vy d’Etra 93. Il se marie le 14 février 1950 avec Cecilia Maria Frida Furter (1926-1970). Avec son épouse, Josef Korber joue un rôle important dans la paroisse catholique Saint-Norbert, à La Coudre (qu’il présidera). Le couple aura trois filles : Irène (14.11.1952), Brigitte (26.11.1954) et Françoise (14.06.1958). Ce père généreux a insisté pour que ses trois filles puissent faire des études. Devenu veuf, Josef Korber épouse en 1972 Marcelle Udriet, dont il se sépare en 1978. Il aura ensuite durant trente ans une compagne, Jocelyne Vorpe.

2.4 Historique de conservation

Le fonds a été recueilli au décès de Josef Korber par la fille aînée de celui-ci, Irène Vlach-Korber.

2.5 Modalité d'entrée

Don en 2009 de Mme Irène Vlach-Korber par l’intermédiaire de M. Jean-Pierre Jelmini, qui l’a transmis aux AVO en 2014.

Contenu

3.1 Présentation du contenu

Le fonds contient diverses pièces liées à la carrière militaire de Josef Korber : livret de service (Dienstbüchlein), 1939-1969, livret de tir (Schiessbüchlein, Füs. Korber Josef), 1941-1960, livret de protection civile (AVS 558.20.339), 1971-1980, avec une boîte contenant trois cartouches, un cadenas et une épaulette marquée 78 (numéro du bataillon de fusiliers dans lequel était incorporé Josef Korber).

S’y ajoutent un petit calepin avec un inventaire d’argenterie et de literie, ainsi qu’une liste de courses à faire, une correspondance (dix lettres dactylographiées d’Irène Vlach à son père Josef Korber, écrites de Portland (Oregon), du 25 mars au 7 décembre 2008, ainsi que sept cartes postales écrites à Josef Korber par sa fille Irène ou / et sa petite-fille Claire. Un article du journal "The Oregonian" du 2 octobre 2005 : « Bend Badlands make a good trek » (avec une photo d’Irène Vlach) complète le fonds, avec un lot de 41 photographies de famille (légendées).

3.3 Accroissements

Extensions possibles.

3.4 Mode de classement

Le fonds est classé.

Conditions d'accès et utilisation

4.2 Accessibilité

Le fonds est accessible sur rendez-vous aux AVO.

4.3 Droit d'auteur, conditions de reproduction

La reproduction ainsi que la publication des documents sont soumises à l'autorisation des AVO

4.4 Langue des documents

Français, allemand, anglais

Contrôle de la description

7.1 Note de l'archiviste

La description a été établie par Jacques Ramseyer sur la base des renseignements fournis par Mme Irène Vlach-Korber et relue par Marie-Paule Droz-Boillat.

7.3 Date(s) de la description

Juillet 2017.



Retour