Fonds Bachmann Lina

Identification

1.1 Référence CH NE AVO LBA
1.3 Dates extrêmes 1878-1919
1.4 Niveau de description

Fonds

1.5 Importance matérielle et support  

1 dossier d'archives.

Contexte

2.2 Histoire administrative / Notice biographique

Tous les documents conservés dans le fonds concernent Lina Bachmann.

Lina Maffli naît le 2 juillet 1864 à Savagnier. Elle est la fille de Jean Maffli, originaire de Höfen (BE), et de Marie Rothbacher. La famille Mafli achète un domaine au bas de Saules, la ferme dite « La Maison rouge ». Lina effectue son école primaire à Vilars. Elle passe ensuite une année en Suisse alémanique (probablement dans le canton de Berne). Elle épouse Albert Bachmann à Valangin en 1890.

Albert Bachmann, né en 1862, est fils d’Abram Bachmann, originaire d’Amsoldingen (BE), et d’Elisabeth Battschlet. Les Bachmann se sont installés d’abord à Chaumont, puis au Chanet (au-dessus de Neuchâtel) en tant que fermiers. Ils exploiteront ensuite un domaine à Bussy, près de Valangin, commune dont ils deviennent originaires au moment de leur naturalisation neuchâteloise. Quand il se marie, Albert est un paysan-laitier locataire d’une petite exploitation à la sortie de Valangin.

Le couple Bachmann achète un domaine à Boudevilliers en 1893. Il aura huit enfants : Albert (1891), Jean (1893), Madeleine (1894), Marie (1895), Pierre (1897), Alice, dite Lili (1899), Ruth, dite Ruthy (1903), et Paul, dit Paulet (1906).

Le fils aîné, Albert, après s’être marié, a exploité puis racheté le domaine Berthoud-Coulon. Il n’aura pas d’enfants. Jean et Madeleine n’auront pas de descendance non plus. Alice est morte jeune, probablement de la tuberculose. Marie épouse Paul Virchaux, Pierre se marie avec Germaine Chollet, Ruth s’unit à Samuel Balmer, Paul épouse Marie Gerber. La ferme familiale de Boudevilliers est occupée en 2016 par le petit-fils de Paul et sa famille.

Lina Bachmann décède en 1945 à Boudevilliers. Elle aura tenu un journal du 1er août 1914 au 29 septembre 1919, dont un cahier – qui devait couvrir les années 1915-1916 – a été perdu. La guerre, qui mobilise deux de ses fils, a motivé la rédaction de ces pages : « Quelques notes prises pendant l’absence de nos chers fils, partis, pour garder la frontière de notre chère patrie suisse pendant la guerre européenne. » Et encore : « Voilà maintenant quelques notes depuis la mobilisation ; notes, parfois bien tristes, mais espérons qu’elles se changeront bientôt en paix et joie. » Et Lina termine ainsi son texte, en septembre 1919 : « Je quitte mon journal ; pendant 5 ans j’y ai confié quelques secrets, maintenant, adieu, je n’en recommencerai plus, j’espère ne plus voir de guerre. »

Le journal de Lina Bachmann a été conservé par Philippe Balmer, deuxième fils de Ruth Bachmann et Samuel Balmer. Sans descendants, Philippe Balmer a confié les cahiers manuscrits à sa cousine Berthe-Hélène Balmer, qui a publié en 2015 Une femme dans la tempête. Août 1914. A propos du journal de Lina Bachmann. Cette étude, qui reproduit entre autres neuf pages du cahier manuscrit, a sauvé de l’oubli un témoignage précieux montrant les effets de la Grande Guerre sur la vie quotidienne d’une famille paysanne du Val-de-Ruz. Replacé dans son contexte socio-économique, le journal des cinq premiers mois de la guerre est analysé avec finesse. Privée de ses fils aînés, avec un époux de santé fragile, Lina Bachmann est responsable d’un train de ferme qui lui impose un travail constant : travaux agricoles, jardin potager, repas, lessive, nettoyages, couture, achats, comptes... avec toujours en arrière-plan le souci d’une guerre qui semble ne pas pouvoir prendre fin. Elle trouve un réconfort certain dans la prière, les rencontres de paroisse et les sermons du pasteur.

2.4 Historique de conservation

Le fonds a été conservé par un des petits-fils de Lina Bachmann, Philippe Balmer, puis par la cousine de ce dernier, Berthe-Hélène Balmer.

2.5 Modalité d'entrée

Don en 2016 de Mme Berthe-Hélène Balmer, Villiers.

Contenu

3.1 Présentation du contenu

Outre la publication de Berthe-Hélène Balmer, Une femme dans la tempête. Août 1914, le fonds contient une notice biographique établie par Berthe-Hélène Balmer et le journal de guerre de Lina Bachmann composé de trois cahiers : un à couverture gaufrée couvrant la période du 1er août au 31 décembre 1914 ; un à couverture bleue allant de février 1917 à juin 1918, avec un feuillet détaché d’avril 1916 ; un troisième sans couverture correspondant aux mois de juin 1918 à septembre 1919. Le fonds comporte encore un cahier à couverture gaufrée de compositions françaises, au nom de Lina Maffli, avec des textes rédigés entre le 19 janvier 1878 et le 29 mars 1881.

3.3 Accroissements

Le fonds est fermé.

3.4 Mode de classement

Le fonds est classé.

Conditions d'accès et utilisation

4.2 Accessibilité

Le fonds est accessible sur rendez-vous aux AVO.

4.3 Droit d'auteur, conditions de reproduction

La reproduction ainsi que la publication des documents sont soumises à l'autorisation des AVO.

4.4 Langue des documents

Français.

Contrôle de la description

7.1 Note de l'archiviste

La description a été établie par Jacques Ramseyer et relue par Marie-Paule Droz-Boillat.

7.3 Date(s) de la description

Décembre 2016.



Retour