Fonds Schneider

 eider_inventaire_-_copie.pdf  (46 Ko)

Identification

1.1 Référence CH NEAVO SCH
1.2 Intitulé/analyse Fonds Schneider
1.3 Dates extrêmes 1932-1948
1.4 Niveau de description

Fonds

Contexte

2.2 Histoire administrative / Notice biographique

Lucy Maumary Schneider (1918-2012) est la fille de Robert Schneider (1889-1982) pasteur à Saignelégier, La Sagne et St-Blaise et d’Elisabeth Krieg (1892-1986).

Lucy a 5 frères et sœurs dont elle est l’aînée : Madeleine (1919-2008), célibataire, infirmière à la Source à Lausanne, puis à l’Hôpital de l’Isle à Berne. Atteinte de tuberculose, fait plusieurs séjours à Leysin. Elisabeth (1921-2015), épouse FGA Huber, 5 enfants, le couple vit aux Pays-Bas. Samuel (*1923), chirurgien à La Chaux-de-Fonds, épouse Madeleine Grellet, 3 enfants. Théophile (*1925), épouse Catherine Choisy, 4 enfants. André (*1930), professeur de latin à l’Université de Neuchâtel, épouse Francine Schleucher, 3 enfants.

Lucy étudie à l’Ecole normale de La Chaux-de-Fonds où elle obtient son diplôme d’enseignante. En 1936 elle part à Vienne pour apprendre l’allemand dans une famille juive, les Schnitzler, qui ont deux enfants Klary et Georges. La vie n’est pas toujours facile, les enfants sont gâtés, capricieux et Madame Schnitzler est souvent lunatique. Lucy va régulièrement à l’opéra avec des amies suisses, jeunes filles au pair comme elle dans des familles viennoises. Elle se rend aussi aux sports d’hiver ou à la campagne avec la famille. Elle gagne peu et a parfois des problèmes d’argent. 

En septembre 1937, Madeleine rejoindra sa sœur à Vienne et y travaillera dans une autre famille. Ses débuts seront assez difficiles et Lucy restera parfois de nombreux jours sans nouvelles d’elle.

Lucy vit la montée du nazisme en Autriche. Elle assiste à l’Anschluss « en live » le 12 mars 1938. 

En avril, elle passe ses examens d’allemand et rentre en Suisse en mai 1938, après s’être réfugiée à l’Institut suisse de Vienne. En raison des événements, il semble que M. Schnitzler ait disparu et que sa femme ait été forcée de nettoyer les wc publics.

A partir de mai 1939, Lucy est enseignante dans une école-pensionnat de Carrickmacross en Irlande, dans la famille Meacoch (protestante très pratiquante et très mélomane), composée du père, de la mère, de la fille aînée Joan et de trois garçons, Donald, Ralph et Georges. Elle est très bien intégrée et considérée comme membre de la famille. Elle se lie d’amitié avec Edith Elgee, une autre enseignante chez qui elle se rendra quelque fois à Wexford. Chaque été la famille se rend à Sea Bank, Castlebellingham, au bord de la mer dans une petite maison toute simple pour les vacances d’été.

La censure espace la correspondance entre Lucy et ses parents (les lettres mettent parfois un mois pour arriver). 

Lucy restera finalement en Irlande jusqu’en 1946, mais la correspondance avec ses parents n’a pas été conservée entre 1945 et 1946, hormis 1 lettre du 23.01.46 (sa sœur Elisabeth doit la rejoindre et prendre sa place) et 1 lettre du 6 février, vraisemblablement 1946 puisqu’elle y parle d’un tremblement de terre en Suisse (25.01.46 : en Valais, 6.1 sur échelle de Richter, selon Wikipédia).

Lucy a brulé et détruit les lettres de sa famille lorsqu’elle est rentrée en Suisse après ses séjours à Vienne et en Irlande, faute de place dans ses bagages.

 

En 1948, entre le 13 juillet et le 27 août, Lucy passe des vacances chez les Meacock à Carrickmacross, à Castlebellingham et chez son amie Edith Eglee à Wexford. Elle y retrouve  beaucoup de ses amis et connaissances !

A son retour en Suisse, elle épouse Paul Maumary, dont elle aura 3 enfants. Elle a été professeure d’anglais à l’Ecole de commerce de Neuchâtel.

 

 

2.5 Modalité d'entrée

Don de Samuel Schneider en 2013.Les lettres ont été conservées par Brigitte et Frédéric Ecklin.

Quelques indications biographiques ont été données à Jacqueline Rossier par le Dr Samuel Schneider.

D'autres renseignements ont été fournis à Marie-Paule Droz-Boillat par le Dr Samuel Schneider et son épouse, de même que par M. André Schneider (notamment pour la préparation de la figure de Lucy dans le cadre de l'exposition ''ça bouge dans les Montagnes'' au Musée d'Histoire de La Chaux-de-Fonds en 2016-17)

Contenu

3.1 Présentation du contenu

Le fonds se compose de quatre ensembles distincts. Le premier comprend des correspondances et des documents provenant d’ancêtres vaudois du donateur, des familles Jaques de Sainte-Croix, toujours restés en terre neuchâteloise. Le deuxième ensemble comprend des lettres d’un officier ayant participé à la guerre du Sonderbund, le troisième comprend les lettres de Lucy Schneider, sœur du donateur et le quatrième (versement à venir) les lettres de Madeleine Schneider, épouse de Samuel.

Les archives provenant de Lucy Schneider comprennent les lettres et quelques cartes adressées depuis la Suisse (Tessin, Vaumarcus, La Sagne) entre 1932 et 1935, de l’Autriche (essentiellement de Vienne) entre 1936 et 1938 et d’Irlande (essentiellement de Carrickmacross) entre 1939 et 1948, à sa famille vivant en Suisse (La Sagne puis St-Blaise).

 

Il s’agit du témoignage de la relation d’une jeune fille avec ses parents et sa fratrie, sur la vie quotidienne en Suisse, en Autriche dans une famille juive, puis en Irlande dans une famille protestante très croyante et pratiquante, durant une période particulièrement importante du XXe siècle. C’est un précieux témoignage des relations parents-enfants en milieu protestant, plein d’amour, souvent drôle et touchant.

 

Conditions d'accès et utilisation

4.2 Accessibilité

Le fonds peut être consulté sur rendez-vous

4.3 Droit d'auteur, conditions de reproduction

La reproduction ainsi que la publication des documents sont soumises à l'autorisation des AVO.

4.4 Langue des documents

Français.

4.6 Instruments de recherche

Inventaire détaillé.

Sources complémentaires

5.2 Existence de copies

Non.

5.3 Sources complémentaires dans le service d'archives

Non.

5.4 Sources complémentaires dans d'autres services d'archives

Non.

Notes

6.1 Notes

  • Lucy Schneider a fait l'objet d'un portrait dans le cadre de l'Exposition ''ça bouge dans les montagnes'' du Musée d'Histoire de La Chaux-de-Fonds (29.04.2016-22.01.2017).

  • Un inventaire détaillé concernant la correspondance de Lucy (1932-1948) et un arbre généalogique sont inclus dans la boîte d'archives.

Contrôle de la description

7.1 Note de l'archiviste

La notice a été établie par Marie-Paule Droz-Boillat et relue par Jacqeline Rossier.

7.3 Date(s) de la description

Novembre 2014-janvier 2015.



Retour